Rechercher

Mémoire technique : mode d'emploi

Dernière mise à jour : sept. 16

Le mémoire technique dans un marché public est une pièce importante généralement exigée par le maitre d'ouvrage aux candidats à un marché public à l'appui de leur offre technique, pour juger la valeur technique de l'offre. Il s'agit d'un document spécifique au marché qui doit vous différencier des concurrents.


Un mémoire technique est donc un document très complet fourni par une entreprise à l’acheteur d’un marché public lors de la remise de son dossier de candidature.


Le mémoire technique, propre à chaque candidat, présente en détails le projet de l’entreprise vis-à-vis du marché.



Quel est le contenu du mémoire technique ?


S’il n’existe pas de modèle de mémoire technique, il est recommandé d’y faire apparaître plusieurs informations dont, entre autres :

  • Qui est l’entreprise ?

  • Le contexte du marché

  • Les aspects techniques de l’offre : en se basant sur le RC (règlement de la consultation) et le CCTP (Cahier des Charges Techniques Particulières) ou le BPU (Bordereau des Prix Unitaires)

  • Les moyens humains et techniques mis en place : avec une présentation des intervenants ;

  • Les mesures prises pour l’environnement

  • Les références à des chantiers similaires exécutés

.


Astuces et conseils pour rédiger un mémoire technique


L’objectif et l’intérêt principal de ce mémoire technique, c’est essentiellement de justifier votre devis. La compréhension des devis devient difficile pour certains, l’intérêt est donc d’expliquer les éléments qui justifient le prix du devis.

Il y a donc deux points essentiels à mentionner sur la note méthodologique : le savoir-faire et les moyens humains et matériels.

Le savoir-faire

Dans le savoir-faire, on retrouve :

L’étude du projet, c’est-à-dire quelles sont ces contraintes ainsi que les différentes normes et réglementation qui s’appliquent, si elles existent. Dans ce cas-là, vous pouvez faire votre devoir de conseil.

En termes d’organisation, vous pouvez présenter un organigramme, c’est-à-dire, de déterminer les liens hiérarchiques, organisationnels et fonctionnels existants entre les différents métiers de votre structure. Autre élément à mentionner, c’est la procédure et la méthode de travail que vous allez mettre en place.

Concernant la maîtrise des délais et de la qualité, l’objectif est d’indiquer si vous avez une démarche de qualité. Enfin, vous indiquerez, si vous le mettez en place, un système d’autocontrôle ou de validation des supports avec des fiches. Sans oublier de mentionner une planification particulière, si vous l’avez prévu. Là encore, vous pouvez prononcer votre devoir de conseil.

Dernier élément important à indiquer, ce sont toutes les références que vous possédez. Cela peut se traduire par un lien vers un site internet, ce peut être des photos également. Éventuellement, si vous avez eu des prix ou des certifications, comme par exemple Qualibat si vous êtes dans le bâtiment. Tout ceci est un gage de qualité, il est donc important de le mentionner dans cette partie.


Les moyens humains et matériel

Concernant les moyens humains et matériels, vous devrez décrire les moyens dont vous disposez et que vous pouvez mettre en œuvre sur cet ouvrage pour répondre aux objectifs de la collectivité ou de l’entreprise privée, en valorisant l’expérience et le savoir-faire de votre équipe.

Bien évidemment, si vous détenez du matériel novateur qui est encore très peu employé dans votre domaine, veillez à le mettre en avant pour vous démarquer davantage.


Une étude du devis

Dans un mémoire technique, il est déconseillé d’aller trop loin dans les détails des solutions. Ce n’est en aucun cas une étude d’exécution du projet. Sachant que l’intervention n’a pas été encore préparée, on vous demande juste une étude du devis.

Il faut donc montrer que vous avez pris en compte les contraintes du projet. Montrez également que vous avez des compétences et des connaissances ainsi que des moyens pour répondre au projet. Concrètement, ne montrez pas toutes les solutions détaillées avant d’avoir été sélectionné.


Soignez la rédaction de votre mémoire technique

Gardez à l’esprit à l’esprit que le destinataire doit lire plusieurs mémoires techniques dans la journée. Il est donc essentiel de soigner sa présentation pour se différencier de vos concurrents dès la phase de la lecture.


Personnalisez et adaptez votre mémoire technique

Il n’existe pas de notice technique type. Personnalisez votre mémoire explicatif en fonction de votre entreprise et adaptez aux spécificités du marché public ou du marché privé et aux attentes de l’organisme public. Un modèle mémoire technique vous aidera cependant à optimiser votre rédaction.

Utiliser une police précise, claire et simple en utilisant également des images et des schémas explicatifs pour faciliter la lecture. Adoptez des mots simples pour rendre compréhensible votre mémoire aux yeux du lecteur. Sans oublier de paginer en insérant également un sommaire

N’hésitez pas à consulter le DCE (Dossier de Consultation des Entreprises) où vous retrouverez le cahier des charges ou CCTP (cahier des Clauses Techniques Particulière) pour avoir accès à toutes les informations utiles vous permettant de rédiger de façon précise votre mémoire technique afin de postuler à un appel d’offre. Bien évidemment, effectuer une relecture pour corriger les fautes d’orthographe éventuelles. Cela arrive à tout le monde !



Pourquoi le mémoire technique est-il si important ?

La sélection d’un candidat pour un marché public est soumise à plusieurs règles entrant dans le principe fondamental des marchés publics : l’égalité des chances. De ce fait, l’acheteur doit noter les candidats en suivant un barème précis.

Par exemple, si le prix de l’offre représente 40% de la note globale alors celle du mémoire technique sera de 60%. Dans ce cas, on constate que c’est bien le mémoire technique le plus décisif dans le choix d’un candidat. Il est donc primordial de rendre à l’acheteur un mémoire technique efficace afin d’obtenir un marché public.


Quelques astuces pour rédiger un mémoire technique efficace.

La rédaction d’un mémoire technique peut effrayer le candidat car elle demande beaucoup de documentation et de temps. Cependant, quelques astuces simples à appliquer permettent de marquer des points auprès de l’acheteur.


Astuce n°1 : mettez-vous toujours à la place de l’acheteur

L’acheteur n’est pas un spécialiste comme vous, il faut donc se mettre à sa place afin de rédiger un mémoire technique efficace et compréhensible. Utilisez des mots simples que tout le monde puisse comprendre.


Astuce n°2 : soignez la présentation

Pensez que vous n’êtes pas le seul à envoyer un mémoire technique, peut-être que l’acheteur devra en lire plusieurs dans la journée. La forme du dossier doit donc être soignée. N’oubliez pas de paginer votre mémoire technique et d’y insérer un sommaire sur la première page.


Astuce n°3 : ne pas proposer de « mémoire type »

Si vous proposez toujours le même mémoire technique lorsque vous répondez à un appel d’offre, votre candidature a de fortes chances de n’être jamais retenue. En effet, un mémoire technique doit être adapté à l’offre et à l’acheteur. Basez-vous sur le RC et le CCTP pour répondre à toutes les attentes de l’acheteur. N’hésitez pas à ajouter son logo sur la première page et à rappeler le contexte du marché. C’est en personnalisant votre mémoire technique que vous marquerez des points.



Soluss vous aide à construire un mémoire technique efficace

Nous proposons des accompagnements à la mise en place et rédaction du mémoire technique, des formations intra-entreprises ou interentreprises, ainsi que des trames mémoire technique.


Pour en savoir plus :





8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout